Parcourir le catalogue

Ossature Secondaire

15 produits disponibles

Par ordre décroissant

15 produits disponibles

Par ordre décroissant

Ossature secondaire pour bardages bois

On parle d’ossature secondaire pour désigner l’ensemble des tasseaux, qui sont fixés sur un mur extérieur afin de recevoir le parement mural, à savoir le bardage bois.

Cela s’applique aussi bien pour des constructions neuves, extensions, surélévations, ou de la rénovation, tant en habitat individuel ou collectif.

 

Quelle est la fonction de cette ossature secondaire ?

Cette ossature permettra la création d’une lame d’air, nécessaire pour bien ventiler le bardage de bas en haut, en permettant qu’il sèche aisément et qu’il puisse être ventilé par temps chaud.

 

Quelle classe d’emploi pour des tasseaux d’ossature pour bardage ?

Les tasseaux et chevrons doivent impérativement être préservés contre les attaques d’insecte et la pourriture. Ils doivent donc être préservés en classe d’emploi 2 à minima.

Pour les bardages à claire voie, ils doivent être préservés en classe 3.

 

Règles de mise en œuvre de l’ossature pour bardage ?

L’entraxe entre tasseaux est fonction de l’épaisseur du bardage et varia de 400 à 600 mm d’entraxe suivant les modèles.

  • Tasseaux de section minimale de 22x40 mm pour un entraxe de 400 mm maximum.
  • Tasseaux de section minimale de 29x40 mm pour un entraxe de 650 mm maximum.

  Dans tous les cas l’épaisseur minimale des tasseaux doit être au moins égale à la longueur d’ancrage minimale requise pour la fixation des lames.

Quelle fixation pour l’ossature du bardage ?

La fixation de l’ossature secondaire doit impérativement être en inox ou en acier galvanisé à chaud classe B. On assurera ainsi une parfaite résistance à la corrosion, et une durabilité à l’ensemble de l’habillage mural.

  • Pour les tasseaux : fixation par vis à bois, pointes annelées ou torsadées.
  • Pour les chevrons : fixation par chevilles ou pattes équerres.

 

Ossature et création d’une lame d’air

Afin d’assurer une ventilation naturelle, on équipera le bas ainsi que la partie haute de la façade, d’une grille anti-rongeur, qui aura une fonction de ventilation, et permettra d’éviter l’introduction de nuisibles derrière le bardage. Un pare-pluie, ayant aussi le rôle de pare-vapeur vient assurer l’étanchéité à l’eau de pluie et à l’air, et isole pour éviter les déperditions. Dans le cadre d’une rénovation énergétique, on privilégiera une isolation en fibre de bois qui offre une excellente résistance thermique couplée à un déphasage lent. En matière de bardage bois, on veillera à laisser 20 cm en soubassement du mur extérieur sans revêtement, pour qu’il ne soit pas altéré par d’éventuelles projections. De même certains matériaux tels les bois composites ou les bois reconstitués, nécessitent de laisser un jeu de dilatation, auquel il faut penser lors de l’installation.

Quel type de vis ou pointes pour un bardage bois ?

Pour la fixation des lames de bardage, on veillera à ce que la pointe employée soit adaptée à l’épaisseur du tasseau ou chevron qui compose l’ossature.

Il doit être employé exclusivement des pointes ou vis en inox, pour éviter tout risque de corrosion. Cela garantit la tenue de la fixation dans le temps, et prévient toute coulure disgracieuse provoquée par des pointes ou vis qui s’oxydent. Il est à noter que certaines essences, de par les tanins qu’elles contiennent, réagissent immédiatement en présence de métal ferreux. C’est particulièrement le cas avec le Châtaignier, le Chêne, le Robinier, le Western Red Cedar.

Pose à l’horizontale ou verticale ?

Certains modèles de bardages peuvent être posés à l’horizontal et/ou à la verticale. Cela est essentiellement fonction de la forme du profil, et sa capacité à évacuer l’eau, pour éviter toute dégradation prématurée. E-wood vous indique toujours à quel type de pose se prête chaque bardage. De manière générale, il faut suivre les préconisations de mise en œuvre du DTU 41.2, ou suivre les conseils de pose du produit et de son avis technique s’il en est doté.

  • Pose d’un bardage horizontal : L’ossature secondaire sera à la verticale, selon les entraxes prévus (voir plus haut).
  • Pose d’un bardage vertical : Il convient de créer une ossature avec double tasseautage, c’est à dire une première couche de tasseaux à la verticale, puis le seconde fixée dessus à l'horizontal.

Quelle quantité de tasseaux et de pointes prévoir ?

Cela est fonction du type de bardage, et de l’entraxe de l’ossature.

  • Entraxe tasseaux 400 mm : Tasseaux comptez 2,60 ml / m2, et environ 20 pointes pour un bardage fixation masquée de 125mm de largeur utile.
  • Entraxe tasseaux 6500 mm : Tasseaux comptez 1,60 ml / m2, et environ 12 pointes pour un bardage fixation masquée de 125mm de largeur utile.

Obtenez le juste prix de votre ossature de bardage

Il faut veiller à ce que le prix qui vous est communiqué est bien exprimé en largeur et longueur réelle utile. On trouve encore des industriels et des distributeurs qui annoncent des dimensions hors-tout ou des longueurs qui ne tiennent pas compte des usinages en bout. Cela peut influencer de façon très significative sur le prix au m2 de surface utile.

Avant toute concrétisation de projet, comparez, faites un devis sur E-wood et obtenez le prix de votre bardage instantanément sans aucun engagement, grâce à un configurateur unique, et gratuit.

 

Respect de l’environnement

Tous les produits proposés sont issus de forêts gérées durablement, et sont certifiés chaîne de contrôle FSC© et PEFC™ qui garantissent une commercialisation de bois et produits finis provenant de forêts gérées de manière responsable.